Manager Général, un métier à part

Prochain événement

Richard Conte: un précurseur

Manager général : Richard Conte, le précurseur

En 1983, c’était un précurseur. Manager général de l’AS Cannes, Richard Conte essuyait les plâtres d’un nouveau métier du sport.

Depuis, la fonction est devenue la clé de voûte de bien des clubs, et pas seulement dans le football.

Arsène Wenger à Arsenal, notamment, lui a donné toute sa dimension. Le poste s’est en quelque sorte institutionnalisé.

A tel point que le Centre de Droit et d’Economie du Sport de l’Université de Limoges vient de lancer la 5e promotion de « Manager général de club sportif professionnel ».

Cette formation en deux ans s’adresse aux joueurs et entraîneurs de l’élite du football, mais aussi du basket, du rugby, du hand et du volley, titulaires d’un Brevet d’Etat 2e degré ou d’une licence universitaire.

Les études débouchent sur un diplôme de niveau bac + 4 et se déroulent sur deux ans sous la forme de 14 séminaires intensifs de trois jours, animés par des personnalités du monde du sport telles que Jean-Marc Guillou, Arsène Wenger, Michel Hidalgo ou… Richard Conte.

L’aventure cannoise

Lors de sa dernière intervention, celui-ci a évoqué son expérience cannoise, démarrée précisément avec Jean-Marc Guillou comme entraîneur et Arsène Wenger à la tête du centre de formation en 1983.

« Les belles heures du club, se souvient Richard Conte, avec la montée en D1 en 1986-87, sous la houlette de Jean Fernandez, après un mémorable barrage retour gagné face à Sochaux (2-0) le 13 juin, puis la signature de Zidane en juillet 1987 ».

A ce jour, le diplôme de manager général a déjà été attribué à Raymond Domenech, Laurent Blanc, Eric Roy, Emmanuel Petit, Marc Keller… Et la promotion actuelle compte parmi ses étudiants Joël Cantona, Bernard Diomède, Corentin Martins et autres Dominique Rocheteau.

Richard Conte est depuis mars dernier adjoint au maire de Villefranche-sur-Mer, après avoir été de 2001 à 2007 directeur des relations publiques de l’AS Monaco.
Nice-Matin