Manager Général, un métier à part

Prochain événement

29 DécBasket-ball All Star Game LNB 2017

Ludovic Batelli coach U20

Ludovic Batelli, manager issu de la promotion 6 est devenu sélectionneur de l’équipe France U20.

Championne du monde il y a quelques semaines, l’Equipe de France des Moins de 20 ans va disposer d’un nouveau sélectionneur très prochainement. Comme le révèle L’Equipe ce jeudi, c’est Ludovic Batelli qui a été choisi.

Le technicien de 50 ans, bien connu en France pour avoir coaché Amiens notamment, éthttp://lesmanagers.fr/wp-admin/post.php?post=1592&action=editait parti aider les Belges du White Star Woluwe (D2) ces derniers mois. Il a été retenu par le DTN, Noël Le Graët et Willy Sagnol. Il aura aussi des missions de formation en parallèle.

MG Sport Pro souhaite à Ludovic de belles campagnes au cœur de la FFF.

ITW de Ludovic au courrier picard

C’est un honneur d’intégrer cette belle maison à la pointe de la technologie qu’est la DTN (Direction technique nationale). »

Ludovic Batelli savoure sa nomination à la tête de l’équipe de France des U20, sacrée dernièrement championne du monde avec à sa tête l’Amiénois Pierre Mankowski. Un tournant dans sa carrière.

« Lorsque j’ai passé mon diplôme de manager à Limoges, Willy Sagnol faisait partie de ma promotion. Il était responsable des sélections nationales à la Fédération française et il m’a informé qu’il y aurait des mouvements au niveau des différentes équipes. J’ai répondu à un appel à candidature pour le poste de sélectionneur des U20. J’ai déposé mon dossier et ma candidature a été proposée à Noël Le Graët par François Blaquart, le directeur technique national, Joël Muller, président de l’UNECATEF (syndicat des entraîneurs français) et Willy Sagnol. »

Sa candidature séduit le président de la FFF et l’ex-entraîneur amiénois est devenu depuis hier officiellement sélectionneur des U20 : « J’ai signé pour deux ans et je ne m’y attendais pas sachant que je suis nommé entraîneur national. Je commence dès la semaine prochaine avec les Jeux de la Francophonie. L’un des seuls tournois à caractère officiel durant ma première année qui va me permettre de trouver mes repères. J’aurai en charge la promotion 1994-1995 et je récupère le staff des U18 de Philippe Bergeroo où se trouve Olivier Meurillon (ndlr : CTD de la Somme). C’est un challenge super excitant. Je reste en prise directe avec le terrain en m’occupant également de la formation des cadres et du suivi de la formation. Je succède à Pierre Mankowski qui a fixé la barre très haut. Il faudra faire aussi bien mais pour l’instant, je ne me projette pas aussi loin. Je savoure l’instant présent. »

Ludovic Batelli renaît de ses cendres après une saison blanche : « J’ai très mal vécu l’intersaison. J’avais à cœur de retrouver un club mais je n’ai eu aucun coup de fil. J’ai eu des contacts dont un avec Arles-Avignon où j’ai été reçu mais le club a choisi un autre entraîneur. Personne ne m’a appelé mais c’est la dure loi du métier. »Entraîneur de l’Amiens SC à trois reprises (2000-2005, 2006-2008 et 2009-2012), il suit toujours les résultats du club même s’il avoue avoir tourné la page : « Mon histoire amiénoise est terminée. J’ai tiré un trait. Passer par un club trois fois de suite, c’est beaucoup. Je n’en veux à personne. Je ne suis pas revanchard. Quand on est entraîneur, on accepte la règle du jeu sinon on fait autre chose. Ma dernière saison à l’ASC a été compliquée (ndlr : relégation en National) et elle a fait tâche sur mon CV mais je crois qu’on n’a rien à redire sur la qualité de mon travail. Après les résultats, c’est autre chose. Quand on n’en a pas, on a la tête sur le billot. Maintenant, s’il y a un match amical à organiser, je n’oublie pas la Licorne qui reste un beau stade. »