Manager Général, un métier à part

Prochain événement

Le DIF : Droit Individuel à la Formation

Le DIF vous donne droit à 20 heures de formation par an, que vous pouvez cumuler d’année en année, sur votre lieu de travail ou à votre domicile. Votre employeur ne peut pas s’opposer à cette formation. Il doit vous informer chaque année par écrit de l’état de vos droits concernant le DIF. La durée de formation est calculée au prorata pour les salariés à temps partiel ou en CDD. Si vous changez d’employeur, la durée de formation est cumulée avec les heures acquises dans l’entreprise antérieure. Le DIF est donc utile même dans le cas d’une rupture conventionnelle ou d’une démission.

Qui peut en bénéficier ?

Tous les salariés en CDI et disposant d’un an d’ancienneté au minimum dans l’entreprise ont des droits individuels à la formation. Mais aussi les salariés en CDD, à partir de 4 mois de travail.

Comment l’utiliser ?

Consultez notre site et choisissez votre formation. Demandez-nous un devis et adressez ce devis à votre direction en lui indiquant par lettre recommandée avec accusé de réception que vous souhaitez faire prévaloir votre droit au DIF. L’employeur doit être d’accord avec le type de formation choisie mais ne peut refuser votre demande de formation, qu’elle soit pour une initiation, un perfectionnement ou un simple entretien de vos connaissances. Votre employeur a 30 jours pour vous répondre, par écrit également, faute de quoi cette formation est considérée comme acceptée.

Quand faire cette formation avec le DIF ?

Votre formation peut se dérouler soit durant le temps de travail (dans ce cas vous continuez à être payé normalement), soit en dehors du temps de travail (dans ce cas, vous percevez une allocation de formation correspondant à 50% de votre salaire net et l’employeur doit financer la formation et vos frais de transport. Voir le congé individuel de formation).
Le coût de votre formation peut tout à fait dépasser les heures accordées par le DIF, mais seule cette partie sera prise en charge. Si le coût est trop important, pensez à consulter votre comptable et demandez-lui si votre entreprise n’a pas encore épuisé son budget de formation obligatoire auprès de son OPCA.

Que faire en cas de refus de l’employeur ?

L’employeur peut refuser par écrit le contenu de la formation. Au bout de deux refus, vous pouvez transmettre votre demande au FONGECIF qui examinera votre demande de droit individuelle à la formation. Attention: vous ne pouvez faire qu’une seule demande par an…